Les femmes de Ruhango s’inquiètent de leur avenir si Kagame n’est pas là en 2017

Lors du débat sur l’amendement de l’article 101 de la constitution, les femmes du District de Ruhango ont fait savoir qu’elles ont encore besoin du Président Kagame. Elles s’inquiètent de leur avenir si Kagame quitte le pouvoir en 2017.

Ces femmes ont déclaré aux parlementaires qu’elles s’inquiètent pour leur future. « Si le Président Kagame n’est pas encore là, son successeur ne pourra peut-être pas assurer le développement des femmes ».

Elles affirment que le Président a accordé une place importante aux femmes dans la société. Alors que lors des anciens régimes, elles s’occupaient des travaux domestiques et n’avaient pas le droit à la parole.

Bernadette Mukarusagara se souvient de son passé et le développement qu’elle a réalisé sous la gouvernance de Kagame. D’où sa demande aux parlementaires d’amender l’article 101.

Mukarusagara et d’autres millions de femmes à travers le pays sont prêtes à voter pour Kagame aussi longtemps qu’il présentera sa candidature aux élections présidentielles.

Le Député François  Byabarumwanzi, a rappelé que les femmes ont le droit de donner leurs avis sur l’amendement de la constitution.

 

0 Comments

You can be the first one to leave a comment.

Leave a Comment