La fermeture de tous les orphelinats pour que les enfants soient adoptés par les familles

Les orphelins sont progressivement adoptés par les familles moralement et foncièrement capables

Après le génocide de 1994 contre les Tutsi, le nombre d’orphelinats a augmenté au Rwanda. En 2010, les autorités du pays ont décidé que tous les orphelinats ferment systématiquement et que les enfants soient adoptés par les familles.

La réinsertion des enfants a commencé en 2012 avec 3323 orphelins de 34 orphelinats du pays. Mais aujourd’hui, 12 orphelinats ont déjà fermé. Avant d’adopter un enfant dans une famille, plusieurs enquêtes sont menées.

Pour qu’une famille adopte un enfant, elle doit être prête financièrement pour être en mesure de subvenir aux besoins de base de l’enfant. Cependant, l’enfant a le droit d’accepter ou de refuser la famille.

En 1950, deux jeunes filles du secondaire, Félicité Niyitegeka et Athanasie Nyirabagesera, avec l’aide de l’Eglise catholique ont commencé un orphelinat pour prendre soin des enfants sans parents ou  familles. Elles ont commencé à Saint-Noël, l’orphelinat de Nyundo avec  500 enfants.

« Les familles qui amenaient les bébés à nous après avoir perdu leurs mères. Nous avons toujours été là pour leurs montrer l’amour d’une mère », a dit Nyirabagesera, qui est aujourd’hui âgée de 80 ans et toujours célibataire.

Elle a récemment été récompensée d’une maison moderne de 40 millions Frws, soit 5,5476$ par Unity Club, une association des femmes leaders rwandais pour sa philanthropie.

Après, l’orphelinat de Nyirabagesera, l’église catholique a commencé à soutenir d’autres orphelinats à travers le pays.

Tags

 

0 Comments

You can be the first one to leave a comment.

Leave a Comment